Aromathérapie

Stacks Image 27

L'aromathérapie clinique est la thérapie par des huiles essentielles, autrement dit l'utilisation contrôlée et sans danger des huiles essentielles dans le but d'obtenir une réponse thérapeutique.



Les huiles essentielles sont des huiles volatiles extraites des différentes parties des plantes comme les feuilles, les tiges, les racines, les fleurs ou l'écorce. Leur utilisation vise l'augmentation du bien-être physique, émotionnel et spirituel. Les macérâtes (plantes infusées dans l'huile), les encens et les hydrolats (la partie hydrophile des distillations) sont beaucoup moins concentrés que les huiles essentielles.



L'aromathérapie clinique va bien au-delà de simplement sentir des odeurs ou créer une ambiance agréable avec des parfums. Elle a un vaste champ d'applications, qui peut aller d'un état de confort et de détente jusqu'au traitement des calculs rénaux. Dans son livre fondateur de cette discipline Aromathérapie : Les Huiles Essentielles Hormones Végétales (1937), René-Maurice Gattefossé a été le premier à proposer l'utilisation des huiles essentielles dans un but médical. Parmi les autres thérapies alternatives ou complémentaires, l'aromathérapie est l'une des seules à avoir une base scientifique qui, grâce aux études réalisées ces dernières années, est de plus en plus solide.

Les effets des huiles essentielles

L'utilisation des plantes médicinales et de leurs dérivés au niveau aussi bien psychosomatique que du bien-être général date depuis des millénaires, mais ce n'est que dans les 15 dernières années que les scientifiques ont commencé à synthétiser des preuves tangibles, qui vont au-delà du domaine de l'anecdotique, sur l'efficacité des huiles essentielles concernant des symptômes bien définis. Des études cliniques ont été réalisées en Europe, aux États-Unis, en Australie, au Japon, en Inde et au Canada. Nombreuses de ces études montrent des effets positifs sur une large variété de troubles de la santé comme les infections, les douleurs, l'anxiété, la dépression, les tumeurs, le syndrome prémenstruel, les nausées etc.

Les effets de l'huile essentielle de bergamote sur le stress et l'anxiété

Stacks Image 42

Voici un premier exemple, une étude intéressante sur l'huile essentielle de bergamote (citrus bergamia) a démontré l'efficacité de celle-ci sur la réduction du stress et de l'anxiété. Elle a été réalisée sur un groupe de 41 femmes adultes et en bonne santé. Le plan d'étude croisé comprenait 3 étapes :


  • une exposition à l'huile essentielle de bergamote diffusée à l'aide des vapeurs d'eau pendant 15 minutes de repos
  • une période de 15 minutes de repos
  • une période de 15 minute repos avec exposition aux simples vapeurs d'eau.

Après chaque étape, des prélèvements de salive ont été réalisés pour vérifier le niveau de cortisol qui augmente avec le stress et diminue pendant la relaxation. On a également mesuré les variations du rythme cardiaque, car il est un indicateur de l'activité du système nerveux parasympathique, en lien avec l'état de relaxation (l'opposé de la réponse combat-fuite qui active le système nerveux sympathique). Enfin il a été demandé à chaque participante d'estimer son état d'esprit, d'anxiété et de fatigue. Les résultats ont montré que l'huile essentielle de bergamote est associée à une baisse importante des marqueurs de stress. L'évaluation psychologique a mis également en évidence une amélioration par rapport aux émotions négatives et à la fatigue.



(Watanabe, E., Kuchta, K., Kimura, M, Rauwald H. W., Kamei, T., & Imanishi, J. (2015). Effects of Bergamot (Citrus bergamia (Risso) Wright & Arn.) Essential oil aromatherapy on mood states, parasympathetic nervous system activity, and salivary cortisol levels in 41 healthy females. Forsch Komplementmed 2015;22:43-49. https://doi.org/10.1159/000380989)

Les effets des huiles essentielles post-chimiothérapie

Stacks Image 48

Une autre étude clinique a analysé les effets d'un mélange d'huiles essentielles de menthe poivrée (Mentha x piperita ; 2%), de bergamote (Citrus bergamia ; 1%) et de cardamome (Elettaria cardamomum ; 1%) dans 100 ml d'huile d'amande douce sur les nausées et vomissements aigus post-chimiothérapie. Les participantes (malades de cancer du sein) ont été partagées de manière aléatoire en trois groupes de 25 personnes chacun :



  • le groupe 1 a reçu des massages des pieds avec le mélange aux huiles essentielles,
  • le groupe 2 a fait des inhalations de ce mélange et
  • le groupe 3 a été le groupe témoin


En plus du traitement de routine, les deux premiers groupes ont reçu le mélange d'huiles essentielles avant 3 cycles de traitements de chimiothérapie, après un traitement initial sans huiles essentielles. Les personnes du groupe 2 ont inhalé le mélange d'huiles essentielles pendant 3 minutes avec des respirations profondes. Les personnes du groupe 1 ont reçu des massages des pieds aux huiles essentielles pendant 20 minutes.



Il s'est avéré que les nausées ont significativement diminué chez les patientes des deux premiers groupes par rapport au groupe témoin pour tous les cycles et dans une période comprise entre 18 et 24 heures après le traitement. De plus, les patientes du groupe 2 (avec massage) ont rapporté des nausées significativement moins sévères que les patientes du groupe 1 (avec inhalation) dans les deux derniers traitements.




(Zorba, P., & Ozdemir, L. (2018). The preliminary effects of massage and inhalation aromatherapy on chemotherapy-induced acute nausea and vomiting: A quasi-randomized controlled pilot trial. Cancer Nursing, 41(5), 359–366. https://doi.org/10.1097/NCC.0000000000000496)